Data  Mossoul

Joséphine Serre

 THÉÂTRE / Dès 16 ans

Vendredi 20 septembre 2019

20H

Durée : 3H

L’Europe moderne est habitée par une crainte contradictoire, qui nous tourmente encore. D’un côté l’effroi devant la prolifération incontrôlée des écrits, l’amas des livres inutiles, le désordre du discours. D’une autre, la peur de la perte, du manque, de l’oubli.

Patrick Boucheron (citant Roger Chartier)

"Ce que peut l’histoire"

 

Data Mossoul interroge la puissance de l’écriture dans son rapport à l’intime, mais aussi à la mémoire, aux civilisations, au temps, à l’autre, à la vie, à la mort et à l’absence. La confusion entre informations et vérité, la prolifération des images, le cheminement vers ce qu’on pourrait appeler une privatisation de la mémoire sont autant de thèmes brûlants que Joséphine Serre explore dans les méandres de ce voyage sur l’écriture, ou la réécriture de l’Histoire.

 

Résumé

Je veux imaginer ce texte comme un labyrinthe, un puzzle, un tissage qui mettra en dialogue une ingénieure du Web travaillant dans une «ferme Data» pour un géant privé du numérique aux Etats-Unis, un bibliothécaire ayant recueilli des centaines d’écrits anonymes au cœur du Wisconsin entre les années 1990 et 2010, une archéologue cherchant à sauver des destructions de Daech, à Mossoul, les dernières tablettes comportant des écritures akkadiennes, et le dernier des empereurs Assyriens à l’heure de la chute de Ninive.

Années 2025, 2016 et - 650 avant JC.

Trois géographies, trois époques, trois civilisations, quatre personnages liés par la question de la mémoire et de l’oubli, par celle aussi de l’écriture, de la conservation des récits et de la transmission de l’histoire. Quatre personnages que traversera enfin la figure de Gilgamesh, roi mythique sumérien dévoré par le désir de trouver l’immortalité et premier héros du premier récit de l’histoire de l’humanité. (Joséphine Serre)

  • Facebook Social Icon
Contact : Carole Darier  07 68 79 96 00

PARIS - FRANCE